16/10/2020

COVID-19 : point sur les mesures prises pour faire face à la situation sanitaire

Le Maine-et-Loire est actuellement en zonde d'alerte


Dans un communiqué en date du 25 septembre, le Préfet de Maine-et-Loire, René Bidal, rappelle que « le maintien de la vie sociale et économique dépend plus que jamais des comportements individuels et collectifs ». Consultez ci-dessous le communiqué de presse «  appel à la conscience collective » :


Communiqué du préfet du 25 septembre 2020

RASSEMBLEMENTS

Les rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans les lieux ouverts au public en présence de plus de 10 personnes simultanément doivent faire l’objet d’une déclaration en préfecture.
Le Préfet se réserve le droit d’interdire un rassemblement qui ne garantirait pas le respect des gestes barrières et la distanciation sociale.
Cette déclaration doit être faite au plus tard 3 jours francs avant l’événement et au plus tôt 15 jours francs auparavant. Elle devra s’accompagner d’un protocole sanitaire ou d’une mention des mesures garantissant le respect des gestes barrières et de la distanciation sociale.

Fêtes : Application des mesures supplémentaires liées à l'évolution de la situation sanitaire 

A compter du 29 septembre Jusqu’au 10 octobre inclus, les événements festifs (entendus comme les fêtes de famille, les fêtes entre amis, les fêtes locales et les soirées étudiantes, les rassemblements privés autres qu’associatifs et sportifs qui, quant à eux, obéissent à des protocoles sanitaires précis) organisés dans certains établissements recevant du public (salles des fêtes, salles polyvalentes, chapiteaux, tentes et structures) avec consommation de boisson et/ou restauration sont limités à 30 personnes maximum.

Les « rave-party » et teknival sont également interdits sur l’ensemble du département.

Dans toutes les communes du département, l’ensemble des événements organisés au titre de « la fête des voisins » sont interdits.
Jusqu’au 19 octobre, l’ensemble des événements festifs de la rentrée universitaire et rassemblements dit d’intégration sont interdits.

Port du masque obligatoire

Toute personne de 11 ans et plus doit porter un masque grand public dans les lieux publics clos, en complément de l’application des gestes barrières.

Jusqu’au 10 octobre : le port du masque est obligatoire sur le territoire des communes suivantes : Angers, Cholet, Saumur, Trélazé, Beaupréau, Avrillé et Beaucouzé.

Jusqu’au jeudi 15 octobre 2020 inclus, le port du masque est obligatoire sur tous les marchés de plein air, salons, foires en extérieur, braderies et brocantes de Maine-et-Loire.

Le non-respect de ces obligations expose les contrevenants à une amende forfaitaire de 4ème classe (135€) et de 5ème classe en cas de récidive dans les 15 jours (475€).

Dans le prolongement des annonces faites par le Président de la République à l'occasion de son intervention le 14 octobre 2020 sur la crise sanitaire liée à la COVID19 et dans l'attente des dispositifs du nouveau décret qui va rétablir "l'état d'urgence sanitaire", et au regard des évolutions défavorables de la circulation active du virus,
LE PORT DU MASQUE EST OBLIGATOIRE EN EXTERIEUR SUR L'ENSEMBLE DE L'ESPACE PUBLIC ET PARTAGE DU DEPARTEMENT (dans toutes les communes) A COMPTER DU SAMEDI 17 OCTOBRE 2020 à 8h00.




Occupation des salles par les associations : Message aux présidents d'associations 
 
La réglementation sanitaire pour faire face à l’épidémie de Covid 19 ayant évoluée suite au décret N°2020-860 du 10 juillet 2020 modifié par décret N°2020-1035 du 13 août 2020,  les principales règles en vigueur, que cela soit sur la voie publique, dans les établissements recevant du public (ERP) notamment pour l’accès aux salles communales sont les suivantes :

  • Rassemblements dans les salles communales ERP de type L (salles des fêtes, salles polyvalentes, salles de réunions…) :
  • Le nombre de personnes n’y est plus limité à dix mais en fonction de la taille de la salle,
  • Les personnes ont une place assise pendant toute la durée du rassemblement,
  •  Un siège est laissé entre les personne sou les groupes de moins de 10 personnes venant ensemble,
  • L’accès aux espaces permettant des regroupements (buvette…) est interdit.
  • Le port du masque est obligatoire pour les personnes de plus de 11 ans. Il peut être retiré une fois assis,
  • Toute activité debout est interdite dans l’enceinte de ce type d’établissement (soirée dansante, vin d’honneur).


  • Rassemblements de plus de 10 personnes : les rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans les lieux ouverts au public qui mettraient en présence plus de 10 personne simultanément doivent faire l’objet d’une déclaration en préfecture au plus tard trois jours francs avant l’événement et au plus tôt 15 jours francs auparavant.


  • Concernant la pratique sportive, les ERP de type X et PA (salles de sports et complexe sportif), une distanciation de deux mètres doit être respectée sauf lorsque par sa nature, l’activité sportive ne le permet pas. Enfin, les vestiaires collectifs demeurent fermés. L’accès aux vestiaires collectifs est autorisé uniquement après les matches en respectant strictement les mesures préconisées par le HSCP (Haut Conseil de la Santé Publique) :

 
-  Désignation d’un référent Covid dans l’établissement chargé de la mise en œuvre, de l’observation et du respect strict des mesures de prévention établies sur le site ;
-  Définition et respect d’une jauge de fréquentation des vestiaires en tenant compte du respect de la distanciation physique minimale et de la régulation des flux de circulation des personnes.      Dans tous les cas, le temps de présence des personnes dans les locaux doit être réduit au minimum ;
-  Constitution de la liste nominative horodatée des personnes fréquentant les vestiaires sportifs collectifs aux fins de traçage en cas de signalement d’infection au virus SARS-CoV-2 ;
-  Respect des mesures barrières :

o Distanciation physique d’au moins 1 mètre et donc d’un espace libre de 4 m2 autour d’une personne. Distance augmentée à 2 mètres pour les personnes assises sur un fauteuil à côté d’une personne debout. Les mesures de distance physique peuvent être facilitées au sein des vestiaires (y compris dans les douches) par des places attribuées espacées, une réduction des déplacements ;
o Hygiène des mains et le nettoyage des objets (surtout s’ils sont manipulés par plusieurs joueurs) ainsi que des espaces partagés ;
o Respect strict du port du masque (en-dehors des douches).

-   Aération importante avant et après utilisation du vestiaire, voire permanente en cas d’utilisation en continu ;
-   Respect des débits minimaux d’air neuf par occupant dans les vestiaires et vérification du bon fonctionnement de la ventilation ;
-   Accès aux douches collectives autorisé si la distanciation physique peut être respectée et si le nettoyage des locaux est effectué régulièrement dans la journée (+ désinfection régulière des zones de contacts notamment des douches & WC) => Cette décision revient au propriétaire ou au gestionnaire de l’installation ;
-   Elimination régulière des déchets.
 Le HSCP encourage :
1-      Le changement de vêtements et la prise des douches à domicile ; en particulier si les mesures d’aération et/ou de ventilation avant et après utilisation du vestiaire ne permettent pas d’abaisser l’humidité relative liée à l’usage de douches collectives ;
2-      l’abstention de l’usage des casiers partagés ;
3-      la possession et l’utilisation par chaque pratiquant ou intervenant de son propre matériel dont l’entretien est sous sa responsabilité (équipement sportif, serviette et savon si les douches collectives sont permises, produits hydro-alcooliques, collations, boissons…) ;
4-      le passage dans les vestiaires par groupe d’une même équipe, en évitant de mélanger les groupes mais en les laissant utiliser le vestiaire successivement ;
 
Au-delà de l’accès aux vestiaires, dans les SDS et stade :
-  Port du masque obligatoire dans ces établissements et même en extérieur (spectateurs…) , sauf pour la pratique du sport.
-  Distanciation physique de 2 mètres sauf sui l’activité physique ne le permet pas ;
Public assis avec distance minimale d’1 siège sur 2, par extension, le HSCP préconise cette distanciation aussi lorsqu’il n’y a pas de tribune (debout)



Plus de renseignements :

Gestes-barrieres-1.jpg