13/05/2020

bandeau-gestes-barriere.jpg

Information STRATÉGIE DE DÉCONFINEMENT

Le mardi 28 avril, le Premier ministre, Édouard Philippe, a présenté à l’Assemblée nationale le plan de déconfinement progressif. Ce plan de déconfinement va se déployer à partir du 11 mai en fonction des spécificités territoriales. 

Présentation des grands axes du plan de déconfinement à compter du 11 mai 2020 : 

La sécurité des Français est la priorité de ce plan, progressif et qui sera adapté dans trois semaines en fonction de l’évolution de l’épidémie. Le principe est national mais des aménagements peuvent être opérés au niveau territorial, sur l’impulsion des préfets et des maires.

La réussite de ce plan de déconfinement progressif dépendra de l'engagement responsable de chaque Français.

Le déconfinement est prévu pour le 11 mai. Il se prépare en surveillant tous les indicateurs pour vérifier, département par département, l’évolution de l’épidémie. C’est cette observation qui permettra de décider si les opérations peuvent bien être lancées à cette date ou si des mesures plus strictes doivent être prises.

Dès jeudi 30 avril, le Directeur général de la Santé présentera chaque soir une carte avec ces résultats, département par département. Cette carte guidera chaque département dans la préparation du 11 mai.
Cette carte sera mise en ligne sur le site du ministère de la santé et actualisée tous les jours pour cristalliser les résultats le 7 mai.

Le 7 mai : 
Le 7 mai, les résultats permettront d'indiquer les départements qui basculent le 11 mai en catégorie rouge (circulation élevée du virus) ou verte (circulation limitée du virus).
Édouard Philippe a été clair : à ce jour, il n’est pas certain que le pays sera déconfiné le 11 mai : « Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai », car le gouvernement veut éviter d’avoir à « reconfiner » le pays quelques semaines plus tard. L’indicateur principal sera le nombre de nouveaux cas quotidien. S’il devait repartir à la hausse du fait d’un relâchement des comportements, et si le nombre de cas quotidiens était supérieur à 3 000, le déconfinement pourrait être reporté.

Du 11 mai au 2 juin : 
Si la situation sanitaire au 11 mai le permet, alors commencera une seconde phase qui s’étendra jusqu’au 2 juin. Elle permettra de vérifier que les mesures mises en œuvre permettent de contenir l’épidémie. Et d’envisager les mesures pour la phase suivante : du 2 juin jusqu’à l’été.

Le déconfinement prendra une forme plus stricte dans les départements qui sont dans une ou plusieurs de ces situations :

  • le taux de nouveaux cas dans la population sur une période de 7 jours reste élevé ;
  • les capacités hospitalières en réanimation restent saturées ;
  • le système local de tests et de détection des cas contacts n'est pas suffisamment prêt.

Toute une série de décisions sera donc prise avant le 2 juin, si une deuxième vague épidémique ne se dessine pas d’ici là. Ces décisions concerneront notamment les lycées, les restaurants et bars, les cérémonies religieuses, les musées, les cinémas, les concerts, les salles des fêtes, les plages, les vacances, etc.

Septembre : les grands rassemblements
Cette date concerne une éventuelle reprise des événements rassemblant plus de 5 000 personnes (festivals, salons professionnels…).
Ce n’est également pas avant septembre que pourront,éventuellement, reprendre les compétitions de sport professionnel.

Retrouvez toutes les informations sur le site du gouvernement, dans l’espace dédié au déconfinement

MaireInfo-covid19-deconfinement.jpg
infographie_deconfinement_-_020520.jpg
Déconfinement_phase2.jpg